Le parcours: La Highway 16 (Canada)

08/02/2018

New Hazelton (CA) - Jasper (CA) : 819kms

+5307metres - 4569metres

 

            Nous rejoignons la civilisation. Tout au long de la highway 16 entre New Hazelton et Prince George nous croisons pour l’une des premières fois de ce voyage - déjà long de plus de 3000 kilomètres - des fermes. Les villes et villages qui sont connectés tout au long de cette nouvelle route sont parsemés de champs, de silos à grain, beaucoup de vaches laitières et des scieries plus grandes que nature. Une fabrication de l’homme nous choque tout particulièrement dans la région : les barrières et grillages. Fini le temps où l’on pouvait s’enfoncer directement dans la forêt pour pouvoir y trouver refuge la nuit, il faut à présent se contenter des aires de repos. Une chance que celles-ci soient malgré tout très agréables. Il y a toujours des toilettes pour madame, un terrain d’herbes fraichement tondues et quelques poubelles pour y mettre la nourriture en sécurité la nuit et avec un peu de chance, du ravitaillement dedans ! 

 

 

 

            Le trafic s’intensifie considérablement dans la région. En effet, la Highway 16 est l’un des axes majeurs tranchant en deux, d’ouest en est la Colombie-Britannique et le commerce de bois est la principale ressource économique de la région. Les plus grandes scieries de la planète se trouvent dans les parages et il est évident que l’on va croiser beaucoup de camions. La théorie se confirme après 5 minutes de vélo où le premier devant un million d’autres semi-remorques nous dépasse, chargé comme un mulet d’acier. Il nous faudra rouler 6 jours jusqu’à Prince George pour se débarrasser de ce trafic encombrant et terriblement stressant. Le bas-côté de la route est étroit et le va et vient des voitures ne s’arrête jamais vraiment entre 4 heures du matin et 11 heures du soir.

Dans la ville de Prince George, nous avons fait du neuf sur le vélo de Jeremy grâce à Rollin, un technicien passionné de vélo – qui nous héberge gracieusement par ailleurs. Un nouveau porte-bagage à l’avant, et quelques ajustements sur les deux vélos suffiront pour continuer et se diriger vers l’Alberta rejoindre Jasper. Nous avons maintenant une route parfaitement bitumée avec un large bas-côté pour nous seul. Très vite nous rentrons dans les Caribous range et les montagnes russe recommencent. Les rocheuses, ça se mérite !

 

            La highway 16 surnommée la “highway of tears” a une terrible histoire. Une série de meurtres non élucidés et de disparitions de jeunes femmes hantent cette portion de route. Des événements survenus entre 1969 et 2011. Dans ces affaires, les autorités policières dénombrent aujourd'hui 19 victimes dont 10 seraient d'origine autochtone. Une certaine tension est palpable dans le discours des gens que l’on rencontre. Souvent ils sont effrayés quand ils apprennent ce que l’on fait. Nous n’étions absolument pas conscients de ces histoires encore récentes et à y repenser avec plus du recul, nous en avons des frissons dans le dos.

 

            Nous continuons notre chemin avec des fortes pensées pour tous les disparus et instaurons un nouveau rituel sur notre chemin. A chaque fois qu’une croix borde la route, nous faisons retentir notre petite sonnette et prenons le temps de pensées à ces personnes disparues… Le décor est là aussi pour nous remonter le moral. Le trafic définitivement vers Jasper et moindre, voir même inexistant en cet automne 2017. Et la nature se prépare à s’endormir pour l’hiver. Le soleil se couche bien plus vite qu’en été, on perd environ 7 minutes d’ensoleillement par jour, ce qui nous force à nous lever plus tôt. Une aubaine pour observer la vie sauvage. Une de nos plus fantastique rencontre reste celle avec un lynx. Assis là, à moins de 10 mètres de nous, il nous observe. Nous nous arrêtons, nous l’observons attentivement, émerveillés. Lui semble bien habitué par le passage des voitures et des hommes. C’est sans offense qu’il décide après 3 minutes avec nous, de nous quitter en nous tournant le dos tranquillement. Il s’enfonce dans la forêt, nous nous sentons ultra privilégiés. Ce sont ces rencontres qui font toute la beauté de la route  et des expériences de vie inoubliable.

 

 

            L’entrée dans Mount Robson National Park est un tournant géographique majeur marquant notre avancée dans notre cheminement. Le mont Robson en personne nous montre le chemin, haut de ses 3954 mètres, pour rentrer dans les Rocheuses. C’est un mur colossal qui se dresse face à nous et la route qui fille tout droit vers lui semble vouloir le percuter de plein fouet ! La vallée qui nous mènera au lendemain vers Yellowhead Pass se faufile au dernier moment à la droite du géant de pierre et doucement nous commençons à prendre de l’altitude en fond de vallée. Les lacs bleu turquoise ne sont pas une légende, tirant leurs couleurs des eaux glacières qui s’y écoulent. La forêt disparait en hauteur pour laisser place à la roche.  La neige a déjà décidé de recouvrir les champs de pierres. La mixture est parfaite, une douce et étrange alchimie se développe entre la montagne et nous, nous sommes arrivés a Jasper, prêt à nous élever plus encore sur la promenade des glaciers…

 

 

Please reload

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com