On a testé : Les sandales Merrell

23/11/2018

 

 

            Pour certaines et certains, c’est un affront ultime à la mode, une erreur de style et un manque de respect à nos petits pieds. Pour nous, c’est un confort incroyable que de pouvoir chausser des sandales de marche. Et attention les yeux, combiner sandales et chaussettes !

 

 

Mais pourquoi avoir des sandales de marche nous direz-vous ? 

 

 

Nous faisons du vélo (du sport), en moyenne 6 à 7h par jour. Nous vivons dehors, et n’avons pas la chance de pouvoir chausser nos chaussons douillets en fin de journée. Non. Nous devons vivre dans nos chaussures jusqu’à ce que l’on rentre dans notre tente. Alors vous comprendrez qu’un peu d’aération et de pieds nus peut faire du bien !

 

Quelle sensation délicate que le vent qui s’engouffre entre nos doigts de pieds alors que nous pédalons, ou bien quand nous souhaitons randonner légers par beau temps.
Le soir, une petite paire de chaussette en plus et le confort parfait est atteint. OUI, nous recommandons et validons le port de sandales ! Mais attention à bien choisir !

 

 

 

 

 

 

 

 

Quels critères pour choisir ses sandales ?

 

 

 

Le plus important : la semelle !

 

C’est la partie qui sera le plus sollicité et qui doit nécessairement être très résistante et adhérente. On recommande vivement de prendre une paire de sandales (comme de chaussures) avec semelle Vibram. Cela vous assurera une bonne durée de vie du produit, la marque italienne a déjà fait ses preuves depuis bien longtemps. 

 

 

 

Deuxième critère important : L’attache.

 

On ne veut pas être serré comme un boudin dans nos sandales, au contraire ! On veut être à l’aise et pouvoir régler la sandale en fonction de la largeur de nos pieds et de sa hauteur. Donc il est important de vérifier avant achat que la sandale dispose de plusieurs scratches amovibles au niveau de la malléole, du talon et de l’avant du pied. Que l’on soit dans l’eau, sur le sable ou sur un vélo, on veut pouvoir régler sa sandale afin qu’elle ne cause pas de friction selon le terrain pratiqué. Sinon, gare aux ampoules !

 

 

 

Enfin, vérifiez bien la pointure !

 

Parfois il est plus intéressant de prendre une pointure au-dessus pour éviter que les doigts de pieds dépassent. Surtout en randonnée, cela peut-être contraignant. Certaines chaussures prévoient un léger renfort en bout de sandale pour éviter que les doigts de pieds se prennent des pierres ou s’éraflent à cause d’une jambe pas assez relevée en marchant.

Enfin il existe une multitude de sandales différentes selon les sports pratiqués, les activités, les terrains…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retours d'utilisations après 3 mois 

 

 

 

Maintenant que l’on a posé les bases pour bien choisir sa paire de sandales, voici notre retour sur les sandales Merrell.

Nous, nous avons opté pour une sandale légère, protégée sur les orteils et ultra réglable. La marque nous a offert à chacun une paire de sandales à tester. Pour Jérémy, il s’agit des : All Out Blaze Sieve Convertible Et pour Sophie des : All Out Blaze femme 

 

Dans un voyage aussi long et couteux, nous sommes contents et chanceux de pouvoir compter sur l’aide de certaines marques qui n’ont pas peur de nous donner du matériel à tester à la dure. Pas de pitié et pas cadeau ! On vous dit tout honnêtement après avoir testé pendant 3 mois quasi au quotidien les sandales ! (On aime bien prendre notre temps pour tester et donner un avis complet, positif et négatif).

 

 

 

 

Les sandales femme de Sophie - ALL OUT BLAZE

 

                                                             Les points positifs :


- Les sandales de Sophie sont très légères. Bien plus que son ancienne paire de Teva.

 Un gros point positif car le poids est important dans un tel voyage.

 

- Le design est sympa (attention au bronzage), les couleurs agréables et la promesse

de chaussure solide semble probante.

 

- Le nombre important de sangles amovibles nous enthousiasme ! Sophie va pouvoir

régler parfaitement sa sandale en fonction des caractéristiques de ses pieds.

 

- Enfin la semelle Vibram nous conforte dans notre choix. Elle est bien adhérente à

l’extérieur et l’intérieur. De fait, quand Sophie va dans l’eau avec ses sandales,

le pied ne glisse pas et par la suite la semelle adhère parfaitement au sol, même

mouillées.

 

 

 

                                                           Les points négatifs :

 

- La sandale est définitivement profilée pour des pieds fins. Les pieds de Sophie

sont un peu plus large et les finitions de la sandale ne sont pas bien adaptées

à son pied. L’attache de base de l’avant de la sandale est en plastique non protégé

ou rembourré. Peu importe la manière de serrer la sandale, le bout de plastique

appuie sur le petit orteil de chaque pied et créé de petits échauffements.

Dommage ! Si l’avant de la chaussure avait été fini comme au niveau de la malléole,

il n’y aurait eu aucun problème de gêne. 

 

- Les scratches auraient pu être un peu plus étiré pour proposer un niveau d’attache

plus large. Sophie est limite. Heureusement, le scratch ne se détache pas.

Même quand elle rajoute une paire de chaussettes.

 

 

Conclusion :

Après 3 mois d’utilisation, l’usure est faible. La semelle se porte bien, les scratches ne se désagrègent pas. Mais la chaussure est profilée pour des pieds fins, attention pour les pieds plus larges, il faudra peut-être penser à un autre modèle ou bien à vérifier que la marque propose des largeurs différentes pour le même modèle.

Sophie est satisfaite de sa paire de sandale mais recherche tout de même un meilleur confort.

 

 

 

 

Les sandales homme de Jérémy - ALL OUT BLAZE SIEVE CONVERTIBLE

 

 

 

Les points positifs

 

- Même constat que pour Sophie, la sandale de Jérémy est ultra légère. Cela ne lui enlève

en rien à sa solidité et son adhérence.

 

- La semelle Vibram fait son job, adhère parfaitement et n’est pas du tout usée

après 3 mois d’utilisation quotidienne.

 

- Le style met en valeur les pieds de Jérémy (pas facile pour les hommes n’est-ce pas !)

Le cuir ne s’abime pas et ne nécessite pas d’entretien particulier.

 

- La sandale est confortable, autant au niveau de l’avant que de l’arrière du pied.

Pas de problème de frottement ou de bout de plastique gênant. La chaussure

est bien mieux finie que celle de Sophie avec notamment la possibilité de transformer la sandales en "claquette".

 

 

Les points négatifs

 

- La sandale taille grand, attention donc à bien essayer avant d’acheter.

 

Conclusion

Même constat que pour Sophie, après 3 mois d’utilisation, l’usure est faible. La semelle se porte bien, les scratches ne se désagrègent pas.

Jérémy est entièrement satisfait de sa paire de sandale !

Please reload

Please reload

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com